Thérapie couple Lille
 
Bertrand Duvergé, psychothérapie à Lille

La communication non violente, un outil pour améliorer la communication

Thérapie de couple

La communication non violente

La communication non violente aussi appelée CNV est un processus de communication. C’est une méthode de communication basée sur des qualités telles que l’empathie, la compassion et le respect.

Elle a été proposé par Marshall B Rosenberg, docteur en psychologie appliquée.

Marshall B Rosenberg (1934-2015)  fut le directeur pédagogique du « Centre pour la Communication Nonviolente » (Center for Nonviolent Communication). Il a écrit de nombreux livres. Inspiré beaucoup par le psychologue américain Carl Rogers et Gandhi, il créa la communication non violente. Grâce aux travaux sur l’empathie de Carl Rogers et sur la philosophie de Gandhi, il a pu élaborer son concept personnel.

Auteur de beaucoup de livres  à succès sur le sujet comme Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs : introduction à la communication non violente” a permis de développer et de faire connaître la communication non violente dans de nombreux pays.

La communication non violente est une méthode qui permet en toutes circonstances d’accroître la qualité de la relation, la compréhension et les rapports entre les personnes, mais aussi et surtout le respect de nos différences mutuelles. 

Si elle n’est pas une thérapie à proprement parler elle permet néanmoins d’aider au développement de ses qualités afin d’obtenir des relations plus apaisées avec autrui. La CNV a pour but un mieux-être avec les autres, mais également avec soi. 

Elle focalise notre attention sur quatre principes:

  1. Ce qui se passe en moi ( ce que je j’observe qui contribue à mon bien être et ce que je ressens en relation avec ce que j’observe).
  2. Ce que je demande pour me rendre la vie plus belle.
  3. Ce qui se passe chez l’autre :
    1. Ce que l’autre observe qui contribue à son bien être.
    2. Ce que l’autre ressent en relation.
  4. Ce que l’autre demande pour se rendre la vie plus belle.

Ce mode de communication basé sur la bienveillance permet de désamorcer des situations afin d’écouter l’autre et soi même, et aide à apaiser les disputes.

Les principes de la communication non violente

Les 4 règles d’or de la CNV sont :

  • O comme Observation

“Je peux accepter ce que tu me dises

Ce que j’ai fait ou pas fait.

Et je peux m’arranger de tes interprétations 

Mais je t’en prie ne mélange pas les deux.”

De Marshall B.Rosenberg

Observez de la manière la plus objective possible. Il n’y a qu’un fait mais plusieurs interprétations. Dans la vie de tous les jours, nous interprétons ce que nous voyons et ce que nous percevons en fonction de ce que l’on ressent et de nos expériences passés. L’objectif est de ne  pas faire de jugement de valeur ni de généraliser.

Exemple il faut éviter les phrases du style: “ Tu es tout le temps en colère/en retard/fatigué ».

Préférez plutôt : “ Nous devions aller au cinéma à 19H. Il est 19H15. J’aurais aimé être averti de ton retard.”

  • S comme Sentiment

Les sentiments sont la deuxième composante de la CNV. Il est humain de pouvoir exprimer ses sentiments.Ils fournissent des informations sur notre degré de bien être. Prendre le temps de verbaliser ce que vous ressentez permet d’apprendre à parler de soi. Verbaliser également ses émotions favorise le dialogue avec l’autre.

Par exemple : « Je suis triste que tu partes. » « Je suis heureuse que tu puisses venir.”

  • B comme Besoin

“Plus  fidèlement vous écouterez

votre voix intérieure

et mieux vous entendez 

les messages venant du dehors.”

de Dag Hammarskjold

Dans son livre “ les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)”, Marshall B.Rosenberg nous donne  la solution pour expliquer et identifier nos besoins.Pour chaque émotion vécu, il y a un besoin qui est soit satisfait (sentiment positif) ou insatisfait (sentiment négatif).

Les besoins sont la seconde composante de la CNV pour dire ce qui se passe en nous. Dans la verbalisation de nos sentiments, il est utile d’éviter les mots vagues ou généraux qui ne décrivent ce que nous éprouvons. En utilisant la CNV, nous faisons la distinction entre les termes décrivant ce que nous croyons que nous sommes et ceux exprimant nos sentiments..

Ne dites pas “tu m’as déçu en ne venant pas ce soir “ mais “ j’ai été déçu que tu ne viennes pas parce que je voulais parler de choses qui me préoccupent.”

Les identifier, c’est s’inscrire dans une action réparatrice.

Par exemple: “ Je suis contrarié quand tu dis cela parce que j’aurais aimé que tu me comprennes autrement.” 

  • D comme Demande

Apprendre à faire une demande claire est la dernière étape de la communication non violente. Elle suggère que nous formulions nos demandes dans un langage qui décrit clairement les actions  que nous aimerions voir mener pour que notre vie en soit enrichie. Il est important d’exprimer ce que nous voulons au lieu de ce que nous ne voulons pas.

Communiquer grâce à la CNV facilite l’interaction avec les autres.Son apprentissage se fait auprès de formateurs ou de coach  lors de formation. Elle peut s’appliquer au quotidien, en famille comme au travail, dans une entreprise, avec des inconnus comme avec des proches.

Un peu de lecture sur le sujet :

Une approche de la communication non violente.

Dans ce livre Marshall B.Rosenberg nous explique comment mieux communiquer avec nos proches et nous même. Grace à différents exemples, des histoires, des anecdotes, ce livre va vous apprendre à mieux communiquer et l’empathie dans votre  communication vous aidera à apaiser les conflits. Pour conclure, ce livre va vous apprendre à parler de vous

Pour l’acheter cliquez ici

La communication non violente au quotidien

Dans ce petit livre simple d’accès, Marshall B.Rosenberg vous donne les 4 grands principes de la CNV qu’il a lui même créer. Dans ce livre, la théorie se mêle à des exemples et à des petits exercices afin de mieux percevoir la CNV.

Pour l’acheter cliquez ici

Un extrait d’une bande dessinée qui explique très bien les principes de la communication non violente. Bravo à cette dessinatrice et à son éditeur « Pour penser »

« Émotions, enquêtes et mode d’emploi – tome 2 » est une bande dessinée faite par Art Mella. Dans le premier tome de cette série, Art-mella s’est intéressée à la nature des émotions. Dans le second tome, elle s’intéresse à notre jardin intérieur et à nos besoins.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.